AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|

La Forêt de Léa

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Eveuh44


Voir ses infos'
Messages : 18598
Date d'inscription : 17/07/2010
Age : 28
Localisation : 44
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.chatsfaitbeaucoup.com/t3-la-creatrice http://www.chatsfaitbeaucoup.com
MessageSujet: La Forêt de Léa Sam 6 Nov 2010 - 16:07

Je ne sais pas si c'est ici le meilleur endroit pour mettre cette histoire...
Ca passe actuellement sur la 6 dans "C'est ma vie"

"La Forêt de Léa"

Bonjour,

Nous avons besoin de faire connaître son histoire qui n'est pas banale, un engagement, une vie pour ses animaux peu connus, ou peu reconnus. Aujourd'hui nous avons besoin de vous et de vos auditeurs pour organiser une chaîne de solidarité. Je vous saurai gré de prendre le temps de lire le document joint.

Je reste à votre entière disposition pour tout renseignement complémentaire ou pour organiser une rencontre.

Cordialement


Que cache ce beau nom : LA FORET DE LEA ?

Tout d'abord, l'histoire d'une jeune marcassin, bébé sanglier, recueillie après que sa mère ait été tuée à la chasse et destinée à mourir dehors, seule, sans une main secourable. Léa était devenue une laie adulte apprivoisée, pour laquelle humain signifiait promesse de caresses et de bons soins, erreur fatale qui lui a valu d'être abattue à bout portant par des « chasseurs » ou plutôt des massacreurs lâches qui l'ont abattue après s'être introduits dans la propriété loué par l'association en sectionnant le grillage.

L'association est une histoire de sauvetage, la prise de conscience qu’il n’y aucune structure d’accueil pour les rescapés de la forêt, l’engagement d’une personne pour les sauver, les soigner et les protéger, les stériliser.

Voilà en quelques mots l’objectif de l’association, la Forêt de Léa, centre d’hébergement et de retraite pour tous les suidés qui regroupent les mammifères ongulés à quatre doigts par patte, et à fortes canines, tels le porc ou le sanglier.

Tout a commencé il y a 5 ans quand Valérie a recueilli un jeune marcassin, trouvé errant après la mort de sa mère. Léa car c'était elle souffrait d’une pneumonie qui a nécessité des soins intensifs pendant plusieurs semaines nuit et jours.

Alors, Valérie décida de s’engager pleinement pour tous ces groins maltraités : cochons de ferme, cochons nains, sangliers et hybrides.

A titre d'exemple, l'histoire triste et récurrente de quelques pensionnaires :

Sophie et Romane, amenées par des chasseurs afin d’éviter qu’elles soient déchiquetées vivantes par les chiens de chasse, sans protection maternelle.

Puis, Basile, le cochon de ferme sauvé de l’abattoir, arrivera tout jeune, une patte broyée, le crâne défoncé, souffrant de problèmes cardiaques qui nécessitent des soins constants et à vie.

Un couple de porcelets dont René, enfermé pendant 2 ans dans un box de 4 m2, qui servaient à entraîner à la chasse plusieurs chiens qui les harcelaient. La femelle est morte, René et les petits ont été récupérés par l’association. Le traumatisme est toujours présent.

L’Office National des Forêts et de la Chasse de la Sarthe a également fait appel à la Forêt de Léa, reconnaissant ainsi son utilité publique, afin de récupérer des cochons vietnamiens maltraités et abandonnés par l’éleveur.

Les cochons hybrides ont été retirés à des parcs de reproduction dans un état physique déplorable.

La Présidente n’hésitera pas à traverser toute la France pour sauver et encore sauver, ce fut le cas d’Omer, cochon de lait, vendu aux enchères à la découpe.

Tous les animaux de l’association ont leur propre histoire, le dénominateur commun est la souffrance.

Le sauvetage n’est pas le seul objectif de l’association. La Forêt de Léa a un rôle pédagogique important à jouer pour prévenir, informer et faire connaître ces animaux hypersensibles et particulièrement intelligents.

Avertir et expliquer aux promeneurs qui récupèrent un marcassin qu’il ne pourra plus être réintroduit dans la nature. Aussi, même si cela est douloureux, il faut lui offrir une mort digne et propre chez un vétérinaire.

En effet, un marcassin grandit vite. Imprégné par un humain, il ne pourra plus se détacher de lui, il n'acquerra pas les repères que lui aurait donnés sa mère et ne pourra plus se nourrir seul. Le remettre dans la forêt, c’est le vouer à une mort lente ou violente qui l’attend par les chiens de chasse, ou la faim, ou par les sangliers sauvages. Les parcs à chasse ne sont pas une solution parce que si c'est pour qu'il devienne de la chair à « trophée », autant le laisser à son sort naturel de mort de bébé seul dans la nature..

Malheureusement, aucune réserve n’existe pour les orphelins de la forêt.

En ce qui concerne les espèces naines, comme le cochon vietnamien par exemple, les animaux peuvent peser jusqu’à 60 KG. Ce sont des animaux fragiles qu’on ne peut pas emmener en vacances. En cas de déménagement, selon le lieu, il ne pourra pas vous suivre, pourtant il se sera autant attaché à sa famille qu’un chien et les points de chute sont rares. Beaucoup de cochons vietnamiens sont euthanasiés ou souffrent ainsi de la mode B.O B.O qui consistait à se montrer en public, avec l'un d'eux en laisse, en plein Paris.

Contrairement aux apparences, les cochons domestiques et sauvages sont des animaux fragiles qui nécessitent un suivi vétérinaire, vaccination, alimentation adaptée, hébergement.

Le projet pédagogique tentera également de faire connaître le sanglier, les obligations et les décrets le concernant. C’est aussi proposer d’aller à sa rencontre, protégé par un grillage pour lever les craintes éventuelles du public et le voir. Quelques chasseurs ont été surpris de pouvoir caresser les sangliers, de les voir suivre la Présidente comme des petits chiens. Ils ont posé un regard neuf sur ces animaux « sauvages » ce qui leur a permis de mieux les connaître.

Ces animaux font partie de notre patrimoine mais sont peu connus et encore moins reconnus..

Tout ce don de soi, tout ce travail doit continuer. Mais, aujourd’hui, la forêt de Léa est en péril.

L’histoire avait bien commencé une forêt, un marcassin, Léa. Depuis 2006, la traversée n’a pas été simple.

2006 –problème d’eau potable
2008 - analyse de l’eau – la préfecture somme le bailleur de faire les travaux pour se relier à l’eau de ville et non au puits. La fille de Valérie tombe malade pour avoir bu cette eau.

Finalement, c’est la DDAS qui prend un arrêté pour imposer les travaux au bailleur, mais qui seront finalement faits par la commune.

Entre temps, Le bailleur décide de mettre la propriété en vente en raison de difficultés financières.

Un premier procès, a confirmé l’expulsion de la Forêt de Léa alors que tous les loyers avaient été payés. Le bailleur ne pouvant évoquer les impayés, a sollicité la résiliation judiciaire du bail au motif que Mme Porta n’a pas joui du bien loué en bon père de famille, en laissant entrer certains animaux. Il est vrai que, dans le cadre d’une émission télévisée, on lui a demandé de faire entrer quelques sangliers et cochons. Le but de l’émission était de montrer la propreté de ces animaux. Malgré sa réticence, elle avait fini par céder pour une minute de tournage.

L’expulsion a été prononcée et exécutée malgré l’appel en cours, peine particulièrement lourde alors que les loyers étaient à jour.

Le prochain procès devrait se tenir prochainement ce qui explique qu’on ne peut pas donner plus de détails pour le moment.

L’association disposait d’un parc à sangliers conforme mais à chaque saison, des chiens de chasseurs traversaient la propriété en attaquant les cochons.

Septembre 2009, un triste dimanche, Léa est dans le parc, La présidente l’appelle, pas de réponse. Il n’y aura plus jamais de réponse, Léa a été tuée.

Grillage sectionné, constaté par l’ONFC et la gendarmerie, témoignage des entreprises sur la robustesse des grillages à sanglier.

La Présidente et ses animaux vivaient dans la terreur à chaque période de chasse.

Aujourd’hui, Valérie Porta et ses animaux ont été hébergés provisoirement sur un terrain à chevaux prêté par une amie. Elle vit avec eux dans un boxe, le lit à côté de la paille, pas de chauffage, pas d’eau courante, pas d’électricité. Qui vivrait dans ses conditions pour sauver ses animaux ? Qui irait jusqu’au bout de ses engagements et de ses convictions ? Sans doute pas ceux qui la calomnient. C’est un très bel exemple d’abstraction de soi et de dévouement. Sur toutes les propositions faites à ce jour et sous condition pour leur trouver un point de chute convenable, aucune pour les sangliers, les hybrides et le gentil Basile.

Valérie Porta, Présidente de la Forêt de Léa, consacrera toute sa vie à ses animaux. Elle et ses animaux ont subi bien trop d'injustices et d'acharnement.

C’est la raison de notre appel à votre générosité, nous avons besoin de vous. Nous ne sommes que quelques particuliers, une petite association ‘les petits moutons noirs » à faire preuve d’empathie, définition de l’humanité, et comprendre l’enjeu de cette association, le combat d’une femme seule, pour une histoire pas banale, face à l’incompréhension ou à l'acharnement sadique.

La seule aide dont elle a bénéficié a été apportée par une association au moment de l’expulsion, et par des particuliers dont nous faisions partie.

Depuis, nous nous battons pour trouver les financements pour :

La clôture 3 Ha – 40 000 euros
Abris à cochon
Transport des animaux

La présidente est prête à vivre dans une caravane. Mais, nous espérons lui trouver un lieu décent avec les 3 ha obligatoires.

Merci d’entendre ce message, merci si vous pouvez nous aider car il n’y a pas de petits dons, la solidarité est un ensemble de petits gestes qui peut sauver.

Sauver quoi ? Des cochons ? Penseront certains.
Des cochons, oui, dans ce cas.
La vie surtout.
Aider La Forêt de Léa, c'est aider au simple mais si essentiel respect de la vie et aider une femme qui lutte seule contre tous ou dans l'indifférence générale pour continuer à prendre soin de ses protégés.

« Tu es responsable pour toujours de ce que tu as apprivoisé » disait le renard au Petit Prince.

Tout humain est responsable de tout ce qui vit par le respect qu'on lui donne, et est responsable de la mort de toute vie par la cruauté ou l'indifférence.

« On ne voit bien qu'avec le cœur. L'essentiel est invisible pour les yeux. » écrivait encore avec justesse Antoine de Saint-Exupéry.

Merci de votre attention.

Contact 0954202567 mail : maya.tails@hotmail.fr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.chatsfaitbeaucoup.com/t3-la-creatrice http://www.chatsfaitbeaucoup.com
avatar
Eveuh44


Voir ses infos'
Messages : 18598
Date d'inscription : 17/07/2010
Age : 28
Localisation : 44
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.chatsfaitbeaucoup.com/t3-la-creatrice http://www.chatsfaitbeaucoup.com
MessageSujet: Re: La Forêt de Léa Sam 6 Nov 2010 - 16:08

Je trouve ce début d'histoire très triste....
mais c'est un combat remarquable qu'elle fait !
Il faut la voir vivre dans cette grange, voir tout cet amour qu'elle a pour ses groins, c'est beau et ça touche alors je voulais la mettre sur le forum..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.chatsfaitbeaucoup.com/t3-la-creatrice http://www.chatsfaitbeaucoup.com

La Forêt de Léa

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
*Chats fait beaucoup* :: Les débuts sur le forum :: Informations Générales-